Les services de garde

Les services de garde

Être parent solo et travailler peuvent apparaître comme deux activités difficilement compatibles. Hormis les cercles familiaux et d’ami·e·s, sur lesquels tout le monde ne peut pas compter, il existe des services d’accueil et de garde pour les enfants. Faire appel à ces services permet de libérer du temps pour soi, pour travailler ou vaquer à d’autres occupations sans avoir à surveiller son enfant. Ceux-ci représentent un certain coût, c’est pourquoi il existe des aides pour les parents qui en ont besoin.

Aides disponibles

Vous pouvez bénéficier de réduction d’impôt pour garde d’enfants, à certaines conditions :

  • les dépenses doivent concerner la garde d’enfants en dehors des heures normales de classe durant lesquelles l’enfant suit l’enseignement ;
  • les dépenses doivent concerner la garde d’enfants dans l’Espace économique européen ;
  • les dépenses doivent être effectuées pour la garde d’enfants qui n’ont pas atteint l’âge de 12 ans (ou 18 pour les enfants atteints d’un handicap lourd) ;
  • les dépenses doivent être effectuées pour la garde d’enfants qui sont fiscalement à votre charge, ou pour lesquels la moitié de l’avantage fiscal doit vous être attribuée (coparentalité) ;
  • vous devez percevoir des revenus professionnels ;
  • les dépenses doivent être payées à certaines institutions ou personnes bien définies ;
  • vous devez pouvoir fournir la preuve de la garde et du montant payé au moyen des documents requis.
  • Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du SPF Finances

Les parents isolé·e·s peuvent obtenir une réduction d’impôt supplémentaire, sous certaines conditions. La réduction supplémentaire peut aller jusqu’à 30% et est réduite de façon dégressive à partir d’un certain revenu. Pour connaître les conditions et le fonctionnement de cette réduction supplémentaire, rendez-vous ici

Le site du SPF Finances reprend également toutes les institutions qui peuvent fournir des informations utiles concernant la reconnaissance, l’octroi de subventions, le contrôle ou la surveillance d’une institution ou d’un milieu d’accueil bien défini.

Services d’accueil et de garde proposés en Région bruxelloise

Il existe différents milieux d’accueil pour votre enfant en Région bruxelloise. En fonction de vos préférences et de votre budget, il vous faudra réfléchir à la meilleure option et vous pourrez y inscrire votre bébé dès le 4ème mois de grossesse. Parmi les différentes options, citons les crèches, les prégardiennats, les maisons communales d’accueil de l’enfance, les maisons d’enfants ou les haltes-accueil (ces dernières sont davantage destinées aux parents cherchant du travail ou cherchant des petites gardes temporaires pour souffler). Il est aussi possible de confier son enfant à un·e accueillant·e prenant en charge maximum 4 enfants, dans un cadre plus familial. Peu importe votre choix, le milieu d’accueil devra impérativement bénéficier d’une autorisation de fonctionnement délivrée par l’ONE ou Kind & Gezin.

Au niveau financier, si le milieu d’accueil est subventionné par l’ONE, le prix sera calculé en fonction des revenus du parent. Sinon, il sera choisi d’un libre accord entre la structure et la maman ou le papa. Pour des informations quant à une réduction d’impôt, rendez-vous dans la section Assumer seul.e la charge éducative et financière de son enfant

  • Pour chercher le milieu d’accueil francophone qui vous convient, rendez-vous sur le site de l’ONE
  • Pour chercher le milieu d’accueil néerlandophone qui vous convient, rendez-vous sur le site de Kid & Gezin

Les haltes-accueil sont des milieux d’accueil un peu particuliers qui proposent un service de garde occasionnel et de courte durée, pour les parents qui suivent une formation, doivent effectuer des démarches ou se rendre à des rendez-vous, travaillent quelques heures par semaine ou qui ont besoin d’un petit temps de repos. Les enfants doivent avoir minimum 3 mois et maximum 3 ans et être en ordre de vaccination. Ils peuvent passer dans ces haltes-accueil au maximum 4 heures par jour, 3 jours par semaine.