Questions
& Réponses

Comment obtenir le supplément d’allocations familiales pour familles monoparentales ? Dois-je supporter seul(e) les frais des enfants si je reçois des contributions alimentaires ? Comment puis-je constituer une garantie locative ? Mes allocations de chômage vont-elles augmenter si j'ai des enfants ? En cas de séparation, devons-nous faire une convention de cohabitation légale ? L'avocat pro deo peut-il me réclamer des honoraires ?

…et d’autres encore, Parentsolo répond à vos questions.

Après une séparation, que faire pour rester « parent à deux » ?

Douleur, rancoeur, tristesse, colère... Les émotions ressenties par les parents lors d’une séparation peuvent parfois les empêcher de penser aux enfants. Si le conflit entre le père et la mère prend toute la place, les enfants encaissent bien davantage que s’ils arrivent à rester parents ensemble, dans l’intérêt de leur progéniture.

Conseils pour rester parent à deux…

  • utilisez un cahier de communication accompagnant l’enfant chez l’un et chez l’autre. Vous pourrez y noter tout ce qui le concerne : visite des parents à l’école, chute ou rhume, rendez-vous chez la logopède, horaire du sport…
  • convenez des affaires qui restent chez vous ou chez l’autre parent
  • quand c’est possible, doublez certains objets (nécessaire de toilette, bottes, pyjamas…)

Évitez le mettre l’enfant en porte-à-faux...

  • en l’utilisant comme messager de choses peu agréables
  • en lui demandant d’espionner l’autre parent
  • en l’obligeant à prendre position pour vous
  • en critiquant devant lui la manière de vivre de l’autre parent 
  • en dénigrant la nouvelle compagne ou le nouveau compagnon (même si vous en mourez d’envie)
  • en refusant ou en interceptant ses communications téléphoniques
  • en niant le droit de visite de l’autre parent
  • en oubliant de prévenir l’autre parent de rendez-vous importants (médicaux, par exemple)
  • en empêchant l’autre parent d’avoir accès aux dossiers scolaire et/ou médical de l’enfant en partant en vacances sans l’enfant placé chez les grands-parents alors que l’autre parent est disponible pour s’en occuper.

À lire, la brochure : Si c’était simple, ça se saurait, ou Comment se séparer en préservant nos enfants

Un site canadien, à découvrir : Les familles changent